Des lendemains qui chantent, ANNE LANOË

7.12.17


A propos :

Lu en français.
Pages : 260.
Prix : 15,90€ 
Maison d’édition : Fleurus.
Terminé le (sorry I can’t remember)

Synopsis :  

Paris, septembre 1933, Dora Alekseivna Vassilieva, 18 ans, fille d’émigrés russes, rencontre Jean Doucet, drôle et hâbleur, alors qu’elle s’apprête à faire couper et à vendre ses cheveux chez un coiffeur perruquier de la rue saint-Honoré. Elle veut acheter un appareil photo et concrétiser son rêve : devenir photographe-reporter. Dora, dont la famille a été en partie ruinée par la Révolution russe, est contrainte par sa mère de se marier avec un lointain cousin fortuné Dimitri Vodianov, tuberculeux. Ce dernier, qui se sait très malade et probablement condamné, lui promet qu’il ne lui imposera rien. Il partira après leur mariage dans un sanatorium en Suisse. Le mariage est célébré en janvier 1934 et Dimitri part peu de temps après. Seule à Paris, Dora revoit Jean durant la manifestation du 6 février 1934. Ils parlent politique, photographie, journalisme et marchent toute la nuit dans Paris. 
Dora a le cœur déchiré entre Dimitri et Jean. Qui choisir dans cette tourmente, quand les ligues fascistes sèment la terreur, quand l’Europe sombre dans la haine et que le front populaire promet des lendemains qui chantent ?

Mon avis :


Tout d’abord je tiens à remercier les éditions Fleurus pour l’envoi de ce livre.

Je tiens à les remercier encore une fois car pour le salon de livre de Montreuil les éditions Fleurus ont invité quelques blogueurs à prendre le petit déjeuner avec Anna Lanoë l’auteure de ce roman et Vincent Villeminot l’auteur de Les pluies (dont je vous parle ici) et j’en faisait partie !
J’ai donc eu la chance de rencontrer l’auteur, qui était vraiment adorable, et qui nous a bien parlé de son livre, qui me l’a fait encore plus apprécié !

Voilà, voilà je commence et j’arrête de discuter :

J’avoue qu’en commençant ce roman je ne savais pas du tout à quoi m’attendre, mais dès les premières pages je me suis sentie « happée » dans la période de l’entre-deux-guerres accompagnée de Dora l’héroïne de ce roman.

Ce livre traite de plusieurs sujets importants pour moi : l’entre-deux-guerres, la photographie, le féminisme et l’amour.

Durant tout le roman on suit Dora une jeune femme qui aime l’indépendance à une période où les femmes n’en ont pas vraiment.
Anne Lanoë dans son livre a voulu mettre en avant une jeune fille qui se montre indépendante, qui se démarque et ne se laisse pas marcher sur les pieds. (J’A-DORE !) Dora va donc essayer de réaliser son rêve de devenir photographe, et grâce à son « aventure dans la photo » Anne Lanoë nous présente d’autres femmes qui se sont démarquées à l’époque. Des femmes dont on n’a pas assez entendu parler dans l’histoire (parce que oui ! les femmes aussi faisaient des choses bien à cette époque !)
J’ai trouvé ça très intéressant.

J’ai toujours bien aimé les histoires de « guerre », « avant-guerre », du coup l’ambiance du roman m’a vraiment plu ! Même si à certains moments c’était assez sombre, notamment lors de manifestations dans la rue etc…

L’histoire d’amour m’a beaucoup plu. ATTENTION c’est un triangle amoureux ! MAIS personnellement ça ne m’a absolument pas dérangé… d’ailleurs je l’ai même beaucoup aimé.
Les deux garçons ont tous les deux des points intéressants et Anne nous a elle-même dit qu’elle ne savait pas du tout avec qui Dora allait terminer.

Petit point sur le déjeuner Montreuil : Anne nous a expliqué qu’elle écrivait avec son cœur sans vraiment réfléchir, qu’elle ne savait pas où elle allait mais que c’était ça qu’elle aimait.
J’ai vraiment beaucoup aimé savoir ça, car c’est un peu la manière dont j’écris personnellement, que ce soit des mini-nouvelles, des textes que je garde pour moi ou même mes chroniques (ça se voit non ? ahha) enfin, voilà c’était un point que je voulais soulever.

En conclusion, si vous aimez les femmes indépendantes, la photographie, la période d’entre-deux-guerres ou encore les histoires d’amour, lisez ce livre ! Il m’a vraiment fait passer un bon moment !


Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.


16 commentaires:

  1. Ca a l'air d'un livre intéressant. Je ne connaissais pas du tout

    RépondreSupprimer
  2. Rah j'étais hyper tentée jusqu'à ce que tu parles de triangle amoureux. Je lui laisserai peut être sa chance néanmoins parce que comme toi j'aime bien les livres qui se passent pendant ou avant la guerre. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh! mais oui mais tu sais au déjeuner on a discuter avec une autre blogueuse qui a dot qu'en général elle ne supportait pas les triangles amoureux mais qu'ici ça ne l'avait pas déranger du tout :-)

      Supprimer
  3. Aaah ça me tentait beaucoup jusqu'à que tu parles de triangles amoureux ><
    Je pense que je le lirai quand même, mais je serrai un peu les fesses dans les passages romantiques x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh mais comme je l’ai dis avant il n’est pas vraiment dérangeant :)
      Super ahhaha ! :D

      Supprimer
  4. J'ai vraiment aimer ce roman et le côté poétique ! Dora c'est une femme admirable même si le triangle amoureux m'a moins plu bon ça tu le sais déjà et contente d'avoir pu en parler avec toi ! ^-^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii moi aussi j’ai été très contente ! :)

      Supprimer
  5. Voici un roman qui pourrait beaucoup me plaire, merci pour la découverte =) !

    RépondreSupprimer
  6. Le côté triangle amoureux, a priori, ça ne me plaît pas du tout. Mais tu as l'air tellement enthousiaste que finalement je me laisserai bien tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne plaît à personne ehehe!
      Chouette ! :)

      Supprimer
  7. Un roman qui pourrait me plaire du fait de ses thèmes que tu soulève, notamment l'entre deux guerre et le féminisme! Mais le triangle amoureux est un point assez noir pour moi, donc à voir comment il est traité ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement il est très bien traité :) il ne m'a vraiment pas déranger :)

      Supprimer