Viens on s'aime, Morgane Moncomble

21.5.18


A propos :

Pages : 360.
Hugo New Romance
Prix : 17,00
Date de sortie : 17 septembre 2017

Synopsis :  

L'amour fleurit parfois là où on ne l'attend pas. 
Beaucoup s'accordent à dire que l'amitié fille-garçon n'existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu'il n'avait d'yeux que pour elle.

Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l'a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester.

Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d'être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez... mais après tout, il ne s'agit que d'une fois. Rien qu'une.

Pas vrai ?


Mon avis :

Hellooo ! Aujourd’hui je vais vous parler, comme indiquer dans le titre de l’article, du livre Viens on s’aime de Morgane Moncomble.

J’ai commencé ce livre sous les conseils de ma copine Emeline sur Twitter qui avait juste adoré ce roman et m’a grandement conseillé de le lire, du coup je me suis lancée sans me poser plus de questions.
Et j’ai vraiment, mais alors vraiment pas été déçue.
Ce fut un coup de cœur.

L’énorme point positif de ce livre, ce sont les personnages.
Je les ai juste adorés tous autant qu’ils sont.
Violette et Loan, les deux personnages principaux sont tellement attachants ! Mais il n’y a pas qu’eux, tous leurs amis le sont tout autant.
La chose assez étonnante, c’est que même si j’ai réussi à m’identifier aux deux personnages principaux, c’est avec le personnage masculin que je me suis trouvé plus de points communs ! C’est la première fois que ça m’arrive dans une romance.

L’histoire est vraiment géniale, elle m’a vraiment fait penser à certaines choses que moi-même j’ai vécues et franchement je ne vous parle même pas des frissons que les mots de Morgane m’ont donnés.
Je me suis tellement identifiée aux personnages que tout ce qu’il ressentait, je le ressentais aussi, j’ai pleuré, pour de vrai… et je vous jure que c’est très difficile de réussir à me faire pleurer avec des mots.

Vous voyez, je suis tellement bouleversée par ce bouquin que je n’arrive même plus aligner quelques mots pour en faire une chronique digne de ce nom.

En bref, lisez Morgane Moncomble, vous allez rire, pleurer, et surtout avoir faim !

(je m’excuse pour cette chronique qui n’est pas à la hauteur de ce roman, mais il FAUT lire ce livre)


Ma note : 5/5
Love, chaton et paillettes roses.

Eléonore.

Every day, DAVID LEVITHAN.

14.5.18


A propos :

Pages : 400.
Ember
Prix : 9,43
Date de sortie : 10 septembre 2013

Synopsis :  

Chaque jour, depuis sa naissance, A se réveille dans un corps différent, dans une vie différente. Il appris à vivre avec, à ne pas s'attacher, jusqu'au jour où il se réveille dans le corps de Justin, et tombe amoureux de sa petite amie Rihannon.


Mon avis :

Coucouuu! Aujourd’hui je vous retrouve pour la chronique du roman “Every Day” écrit par David Levithan que j’ai lu en VO, mais qui existe aussi en français.
D’ailleurs, je ne sais pas si vous êtes au courant, mais une adaptation au cinéma va bientôt sortir !

Enfin, commençons par le début, Every day de quoi ça parle ? 
Every day C’est l’histoire de A qui chaque jour se réveille dans un corps différent et chaque jour il emprunte la vie d’une personne pour 24h... ça a toujours été comme ça, A ne s’attache à personne, il a son mode de vie.. Jusqu’au jour où il va rencontrer Rhiannon, une jeune fille qu’il ne va pas réussir à se sortir de la tête... il est tombé amoureux.

Franchement, j’ai adoré ce livre. Je m’attendais vraiment pas à aimer a ce point en fait! 😊
Au départ, j’ai acheté ce livre car je voulais le lire avant sa sortie au cinéma et que l’histoire m’intriguait un peu.
Au final je suis totalement conquise par le style de l’auteur et sa plume.

Effectivement, sa plume est tout juste incroyable ! Tellement belle qu’elle en devient totalement addictive en fait. 
David Levithan utilise vraiment de beaux mots, de belles citations et de belles tournures de phrase qui nous entraînent à travers l’histoire.

D’ailleurs, en parlant de l’histoire... je n’ai pas eu l’impression qu’il y avait énormément d’action ou de rebondissements (quelques-uns quand même tout de même !)... Même cela ne pas réellement dérangée au final, car le but de l’histoire ce n’est pas l’action mais plutôt la morale, le message que ces mots veulent passer. 

C’est ce que j’ai trouvé génial avec ce livre : le message qu’il essaie de transmettre. 
—> Au final, ce n’est pas le physique sui compte mais qui on est à l’intérieur. 💜

En conclusion, ce livre était vraiment super, avec un beau message et un personnage principal ouvert d’esprit.
À lire ! 


Ma note : 4,75/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.



Le week-end, NATASHA PRESTON.

10.5.18


A propos :

Pages : 378.
Hachette
Prix : 18,00
Date de sortie : 28 février 2018

Synopsis :  

Ils pensent qu'ils sont invincibles. Ils pensent pouvoir faire et dire ce qu'ils veulent, sans jamais avoir à en assumer les conséquences. Ils ne m'ont pas laissé le choix. Il est temps pour eux de payer. Un week-end entre amis, dans un chalet loin de tout. C'est exactement ce dont MacKenzie avait besoin. La bande se retrouve, impatiente que la fête commence. Un verre. puis deux. et la nuit tombe dans l'oubli. Au réveil, c'est l'horreur. Deux d'entre eux sont morts. Sauvagement assassinés. Aucune trace d'effraction ni signe de lutte. Les cinq survivants n'ont d'autre choix que de se suspecter... car quelqu'un ne dit pas la vérité.


Mon avis :

Holaaa! Aujourd’hui je viens pour vous parler du livre « Le week-end » de Natasha Preston aux éditions Hachette. 
C’est l’auteure du livre « La cave » qui a eu un gros succès au moment de sa sortie. 
Beaucoup de personnes m’ont dit que « La cave » était mieux, du coup j’ai préféré commencé par « Le week-end » pour ne pas être déçue. Vous m’avez suivie ou pas ? 😂

Breef, je commence. 
En lisant le résumé de ce roman j’ai été plutôt intriguée, 7jeunes qui font la fête quand ils se réveillent le lendemain matin ils ne sont plus que 5, 2 sont morts assassinés et le coupable se trouve parmi les autres. 
Et bien, oui tout à fait intriguant ! 
Il n’empêche, j’ai été plutôt déçue.

Enfin, j’ai quand même passé un bon moment de lecture avec ce livre ça n’a pas été une grosse déception, juste une petite par rapport aux bons échos que j’avais eu de ce roman.
En fait, je m’attendais à une sorte de « chasse à l’homme », avec de l’angoisse, des questions, des menaces, ce genre de choses vous voyez...
Mais absolument pas.
En fait, on se retrouve juste au milieu de l’enquête, Mackenzie, la personnage principale qui raconte l’histoire, est convaincue que ses amis ne sont pas coupables et va tout faire pour découvrir le véritable assassin. 

J’ai trouvé ça.. un peu lent en fait. Il n’y a pas beaucoup de choses qui avancent, certains comportements des personnages ne sont pas vraiment logiques... 
et franchement, je me suis un peu ennuyée.

Le truc c’est que.. même si les choses n’avançaient pas assez vite pour moi, j’ai tout de même toujours eu envie de continuer ma lecture, car j’avais envie de savoir qui était le coupable ! C’était insupportable car je n’arrivais même pas à faire des hypothèses et je voulais absolument savoir le fin mot de l’histoire.

Par contre quand j’ai enfin découvert la fin.. elle m’a plutôt déçue. Peut-être que c’est parce que je suis trop habituée aux thrillers adulte comme ceux de Thilliez, mais cette fin m’a parue un peu fade et pas assez « waw, nan c’est pas vrai?😱 ».. vous voyez ce que je veux dire ? 

J’ai été déçue vous l’aurez compris je pense, mais ça n’empêche pas que j’ai tout de même passer un bon moment en la compagnie de la plume de Natasha Preston qui est belle et très entraînante. 


Ma note : 4/5
Love, chaton et paillettes roses.
Eléonore.